Les temples d’Angkor : Guide pratique

Que celui qui n’a jamais vu une photo des temples d’Angkor parle maintenant ou se taise à jamais. (Non partez pas !)

Une multitude de temples quasi millénaires associée à une nature qui reprend tranquillement ses droits, symbole de la toute puissance d’un empire maintenant éteint, fierté nationale et chef d’oeuvre international, nous pouvons dire sans honte que le site d’Angkor peut être considéré comme la 8ème merveille du monde moderne. Il n’a rien à envier au mystérieux Machu Pichu ou au romantique Taj Mahal. Malheureusement, cet endroit reste relativement méconnu dans le détail et avant d’y aller, nous nous posions pas mal de questions auxquelles nous essaierons de répondre dans cet article.


Sommaire

  • Présentation

  • Comment s’y rendre ?

  • Combien de jours de visite ?

  • Où loger ?

  • Où acheter les tickets?

  • Où voir le lever de soleil ?

  • Y a-t-il un chemin à suivre ?

  • Nos coups de coeur

  • Comment se déplacer ?

  • Comment s’habiller ?

  • Où manger ?

  • Idée d’itinéraire sur 3 jours


Présentation

Contrairement à ce que certains, moi y compris, pourraient penser, Angkor n’est pas qu’un temple. C’est tout un site archéologique qui était autrefois la capitale de l’empire Khmer. Ce site est situé au nord du Cambodge à 6 kilomètres de la ville de Siem Reap, porte d’entrée du site. L’ensemble du site a une superficie de plusieurs dizaines de kilomètres carré. Oubliez donc de le visiter à pied 😉

Le site comprend des dizaines de temples plus ou moins grands et plus ou moins rénovés. Mais chaque temple a son charme et son identité propre. Parmi les plus populaires on peut citer :

  • Angkor Wat : Evidemment. Angkor Wat est le plus grand, le mieux rénové et le plus célèbre des temples d’Angkor. Vieux de quasiment mille ans, il mélange à la fois la culture hindou et bouddhiste et est le seul temple d’Angkor à n’avoir jamais été abandonné. Considéré comme l’édifice religieux le plus grand du monde, il est la fierté de tout un pays. Vous l’aurez compris, Angkor Wat est évidemment un incontournable lors d’une visite du site. Visiter Angkor sans visiter Angkor Wat, c’est comme visiter Paris sans passer par la tour Eiffel. Ou comme visiter Toulouse sans manger de cassoulet !!!
  • Ta Prohm : Notre temple préféré ! Pour nous, c’est celui qui symbolise le mieux le site d’Angkor car il a été laissé dans un état proche de celui de sa découverte ce qui explique l’omniprésence de la végétation. On s’y balade avec plaisir en étant émerveillé à chaque recoin par cette fusion entre vieilles pierres (le temple à plus de 800 ans) et nature. Lorsqu’on le visite à l’ouverture et que la foule n’est pas encore présente, on se prendrait pour Indiana Jones ou Lara Croft. Le Ta Prohm a d’ailleurs servi de lieu de tournage de nombreuses scènes du film Tomb Raider (1er du nom avec Angelina Jolie).
  • Bayon : Son nom signifie « la montagne magique ». Déjà ça pose les bases 😁. Si il est moins impressionnant qu’Angkor Wat et fait moins « temple perdu » que le Ta Prohm, le Bayon n’en reste pas moins mytique avec ses dizaines de tours aux visages sculptés des 4 côtés. C’est un bonheur de se perdre dans les couloirs de cet édifice qui, dès le premier regard, en impose.


Comment s’y rendre ?

  • En bus : La ville de Siem Reap est logiquement bien desservie en bus à partir des principales villes du Cambodge (Phnom Penh, Sihanouk Ville …) mais pas que. Il est en effet possible de rejoindre Siem Reap directement depuis Bangkok en Thaïlande. Il existe plusieurs compagnies de bus mais la plus confortable (bien que la plus chère) est Giant Ibis. Nous l’avons choisie plusieurs fois et nous la recommandons. Leurs bus sont confortables et c’est la compagnie la plus fiable d’un point de vue de la sécurité. Pour acheter les billets, nous conseillons le site 12go.asia qui permet de comparer les horaires et prix des différentes compagnies.
  • En avion : Malgré la relative petite taille de la ville de Siem Reap, son aéroport est le plus fréquenté du Cambodge avec quasiment 2 millions de voyageurs par an. Des liaisons existent avec les principaux aéroports de la région : Phnom Penh (Cambodge), Bangkok (Thaïlande), Manille (Philippines), Hanoï et Hô-Chi-Minh (Vietnam), Shanghai et Canton (Chine) etc.


Combien de jours de visite ?

Il existe 3 pass différents pour visiter Angkor :

  • Pass 1 jour à 37 $
  • Pass 3 jours à 62 $ (le plus vendu)
  • Pass 7 jours à 72 $

On déconseille fortement le pass d’une seule journée. En effet, je pense que vous ne ressortirez du site qu’avec de la frustration de ne pas avoir pu plus en profiter. Angkor est un lieu où il est nécessaire de prendre son temps. Qu’il est agréable de s’asseoir sur une pierre à l’ombre dans un temple et de juste profiter d’être là ! En une journée vous n’aurez que le temps de visiter les temples principaux (les 3 cités plus haut) laissant de côté les temples plus petits et moins touristiques qui valent aussi le détour.

Pour les deux options restantes, tout dépend du temps que vous avez dans la région.

Avec le pass 3 jours, vous aurez je pense un bon aperçu du site tout en prenant votre temps et en vous perdant dans des temples plus petits où vous serez quasiment seul. Croyez-moi, c’est quasiment la meilleure partie d’un séjour ici. L’avantage d’un pass 3 jours est qu’il n’est pas obligatoire de visiter le site 3 jours consécutifs (idem pour le pass 7 jours). Le pass reste valable 10 jours (un mois pour le pass 7 jours). Nous conseillons donc d’alterner jours de visite et jour de repos à Siem Reap qui est une ville très agréable et très bien aménagée pour les touristes. Et croyez-moi, après vous être levé à 4h30 pour aller voir un lever de soleil, la grasse matinée du lendemain sera vraiment appréciable. Prendre le pass 3 jours et alterner à chaque fois avec un jour de repos est précisément ce que nous avons fait et nous ne regrettons rien.

Le pass 7 jours vous permettra d’aller explorer les temples éloignés du site principal et qui valent le détour. Citons-en deux : le Banteay Srey à 25 km au nord d’Angkor Wat et Beng Mealea à 40 km à l’est.


Où loger ?

Il n’y aucun logement à l’intérieur du site (et heureusement finalement). Il n’y a pas d’autre choix que de loger à Siem Reap à un peu plus de 6 km. La ville regorge d’hôtels de bonne qualité. Si vous sortez de l’hyper centre les prix chutent drastiquement. Nous avons loger au Panda Angkor Inn à 1,5km du centre et nous avons payé 74€ pour 9 nuits. Ils louent également des vélos de bonne qualité à 2,5$ la journée pour visiter le site. De plus, il est très facile de rejoindre à pied le centre de Siem Reap. Vous l’aurez compris, le Panda Angkor Inn est un hôtel que nous recommandons !


Où acheter les tickets ?

C’est le (tout petit) bémol du site. La billetterie n’est AB-SO-LU-MENT pas à l’entrée du parc mais nécessite de faire un détour de bien 5km depuis Siem Reap. Ne vous rendez surtout pas à l’entrée du site comme ça à la fraiche vous aurez gagné de faire demi-tour. Heureusement, vous n’irez qu’une fois acheter vos pass. Le premier jour, il faudra se lever plus tôt (même si les jours suivants vous vous lèverez pas bien tard non plus ^^) et faire le détour à la billetterie avant que la foule arrive. Elle ouvre à 5h du matin. Nous y étions passé à 6h30 et il n’y avait personne mais je pense qu’une heure plus tard ça ne devait pas être la même histoire…


Où voir le lever de soleil ?

À notre connaissance, pour admirer un lever de soleil à Angkor, il y a le choix entre deux options :

  • Angkor Wat – Entrée Ouest : c’est l’ENDROIT le plus connu pour un lever de soleil. Dans le détail, vous aurez le choix entre 2 endroits différents. Soit vous restez à l’extérieur de l’enceinte du temple et vous restez assis sur les marches qui se trouvent juste devant les douves. Soit vous rentrez dans l’enceinte du temple et vous attendez devant l’un des deux bassins, celui de droite ou celui de gauche. Vous aurez alors une vue splendide avec le temple et les couleurs de l’aube qui se reflètent sur l’eau du bassin. Malheureusement, ce spot est beaucoup, beaucoup, beaucoup (beaucoup ?!) trop touristique. On pourrait penser qu’à 5h30 du matin il n’y ait pas grand monde mais…les touristes sont des « lève tôt » ici. Le monde peut clairement un peu gâcher la magie du moment (sans oublier les personnes qui viennent te parler pour te vendre un café ou un thé toutes les 5 min). Heureusement, il y a le deuxième spot qui garantie une solitude (quasi) totale.
  • Lac Sra Srang – Côté Ouest : certes, c’est peut-être moins photogénique qu’Angkor Wat, mais de mon point de vue, le spectacle est infiniment meilleur. Y a juste à s’assoir sur les marches au bord du lac et à attendre, dans un calme total, que le soleil pointe le bout de son nez et se reflète sur les eaux limpides du bassin. Magique.


Y a-t-il un chemin à suivre ?

A vrai dire, sur le site principal (que vous ne quitterez probablement pas si vous n’avez que trois jours), il y a deux circuits intelligemment appelés « petit circuit » (boucle de 16km) et « grand circuit » (boucle de 24km). Les deux circuits sont asphaltés et permettent de s’arrêter visiter la grande majorité des temples du site.


Nos coups de coeur

Au delà des trois temples incontournables précédemment cités, d’autres temples moins populaires nous ont énormément marqués par l’atmosphère qu’ils dégageaient (surtout grâce à l’absence de monde) ou par les petits trésors visuels qu’ils cachaient.

  • Preah Khan : Sur la route du grand circuit (en haut légèrement à gauche sur l’image ci-dessus), ce temple est en fait une ancienne ville antique de plus de 50ha. On conseille d’y aller le matin quand la foule se rue sur Angkor Wat, le Bayon ou le Ta Prohm. Considéré comme le petit frère de ce dernier, le Preah Khan se parcours avec plaisir le long de ses immenses allées longitudinales et transversales où l’on s’aperçoit, là aussi, que la nature reprend tranquillement ses droits. C’est au bout du temple, côté Est, que le spectacle est le plus impressionnant avec cet arbre immense qui semble vouloir engloutir le temple.
  • Ta Som : Dédié à la mémoire des ancêtres des rois, ce temple n’a, à première vue, rien d’extraordinaire. Mais c’est quand on arrive à son extrémité Est et qu’on se retourne que le temple capte nos regards et nous offre sûrement l’un des endroits les plus photogéniques de tout le parc. Le Ta Som est également sur la route du grand circuit (en haut à droite sur le schéma)
  • Ta Nei : Sur la route du petit circuit, bien qu’un peu excentré (mais c’est ce qui fait son charme), ce temple est l’endroit rêvé pour se prendre pour un aventurier. Aucun touriste et un temple rongé par la végétation et la mousse en plein milieu de la jungle. Le cadre parfait pour un peu de repos pendant la visite du site.


Comment se déplacer ?

De notre point de vue, il y a deux moyens de transport possibles pour visiter le site.

  • Le TukTuk (avec chauffeur bien entendu ^^) : Cela peut être une solution pour plusieurs raisons : si vous avez peu de temps pour visiter, si vous ne vous sentez pas de faire 25 à 40 km de vélo par jour ou si vous voulez aller voir des temples éloignés du site principal. La journée vous reviendra à environ 20 dollars (des fois plus des fois moins selon vos talents de négociation 😉). Vous trouverez des Tuk-Tuk PAR-TOUT à Siem Reap et dès les premières heures du matin. Vous pouvez aussi demander à votre hôtel de vous en réserver un pour le lendemain. C’est une solution pratique mais qui ne permet pas, selon nous, d’apprécier le site à sa juste valeur en allant un peu se perdre dans des endroits un peu en retrait. Votre chauffeur vous emmènera d’un point A à un point B selon le parcours qu’il aura l’habitude de faire ou que vous lui aurez dit à l’avance. Peu de place pour l’imprévu donc..C’est pourquoi, si vous avez la forme, nous recommandons vivement la deuxième solution.
  • Le vélo : Si vous êtes assez en forme pour faire 40 km de vélo dans la journée (et je vous rassure, tout le site est encore plus plat que la Belgique ^^), alors le vélo est la solution idéale. Ecologique et économique (notre hôtel les louait 2,5 $ la journée), le vélo permet aussi de prendre le temps tout simplement. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, vous aurez évidemment le temps de voir tout le nécessaire en 3 jours à vélo (petit et grand circuit). Le fait d’avancer relativement lentement permet de pouvoir s’arrêter quand on le souhaite et où on le souhaite pour aller se perdre dans les petits temples et profiter d’une ambiance différente des incontournables. Pour notre part, sans se presser, nous nous sommes régulièrement posé pendant une bonne demi-heure à papoter à l’intérieur des vestiges. Cela représente peut être les meilleurs souvenirs.

PS : évidemment, rien ne vous empêche de louer une voiture privée avec chauffeur pour la journée. Mais bon ça devient cher et franchement, on trouve ça dommage de passer une partie de la journée enfermé.


Comment s’habiller ?

Attention règle très importante ! Vous devez impérativement vous couvrir les épaules pour pénétrer dans les temples. Pour les dames, évitez également les jupes et les shorts courts. Pour les mecs, les shorts à hauteur de genoux ont l’air d’être acceptés (j’étais en short 3 jours et je n’ai jamais eu de problème).

Peut-on manger sur le site ?

Oui, il est possible de manger directement dans le parc. Il n’est pas nécessaire de revenir à Siem Reap pour le repas du midi. Il y a des restaurants partout dans le parc. Enfin mi restaurant mi gargote. C’est sûr c’est pas des 3 étoiles mais enfin ça fait le taff comme on dit. Alors par contre attention, les prix affichés sont exorbitants (entre 6 et 8 dollars les plats soit deux fois plus cher qu’à Siem Reap). Il faut impérativement négocier les prix. De toute façon quand vous aurez l’air d’hésiter à cause du prix, la serveuse divisera le prix par deux du tac au tac. Nous n’avons jamais mangé pour plus de 4 dollars parfois en négociant la boisson gratuite et même une salade de fruit offerte. Et elle fait plez’ la petite salade quand il fait chaud je vous le dis ^^.


Itinéraire de 3 jours

Cet itinéraire ne prend pas en compte les jours de repos que vous prendrez éventuellement à Siem Reap entre chaque jour de visite. Cet itinéraire n’est qu’une suggestion bien entendu.

Jour 1 : petit circuit

N’oubliez pas d’aller acheter vos billets avant de vous rendre à l’entrée du parc…ce serait con que l’aventure commence par un aller retour de 10 km 😆. On conseille d’y aller très tôt (la billetterie ouvre à 5h) pour arriver à temps pour le lever de soleil à Sra Srang. Le Ta Prohm ouvre à 7h30 et se trouve juste à côté donc allez-y pour l’ouverture à l’entrée Est. Vous profiterez donc de ce temple dans le calme ce qui est impossible à d’autres moments de la journée. C’est l’idéal pour les photos. On conseille ensuite de faire un petit détour par le Ta Nei puis le Ta Keo. La matinée pourra se terminer tranquillement en commençant la visite d’Angkor Thom (sorte de ville dans la ville) avec la terrasse des éléphants et la terrasse des rois lépreux avant d’aller manger. Par chance, des restaurants se trouvent juste à côté des terrasses (et ouais, c’est un itinéraire « aux p’tis oignons » ça…et je crois que plus personne n’utilise cette expression depuis 1983). Après manger, continuez la visite d’Angkor Thom avec le Phimeanakas, le Baphuon et, évidemment, le Bayon. Vers le milieu d’après-midi, rendez-vous à Angkor Wat évidemment. Comptez deux heures de visite et n’oubliez pas d’admirer la façade du temple qui se reflète sur les bassins vers 16h30 ou 17h quand la lumière du soleil devient plus douce. Magique.

Jour 2 : grand circuit

Il faudra encore être matinal ce matin pour aller voir le lever de soleil à Angkor Wat. Mais après, ne faites pas comme la majorité des touristes qui se rue dans le temple (bah ouais, vous l’avez déjà fait pour votre première journée. Malin!!) mais foncez au Preah Khan. La route est assez longue mais ça vous réveillera ^^ (même si la route depuis Siem Reap a déjà dû vous réveiller si vous êtes à vélo). Vous aurez le temple pour quasiment vous tout seul. Prenez bien le temps de le parcourir en long, en large et en travers avant de vous rendre à la deuxième étape de la journée : le Neak Pean, joliment niché au milieu d’un immense bassin artificiel. C’est le Ta Som qui vous attend quelques kilomètres plus loin. Après la pause déjeuner, vous pourrez vous rendre au Mébon oriental et au Pre Rup, deux temples hindouistes alors que la majorité des autres est bouddhiste. Vous pourrez finir la journée par le Banteay Kdei et même aller refaire un petit tour au Ta Prohm en fin d’après midi pour aller profiter d’une luminosité bien différente de celle du jour précédent au petit matin.

Jour 3 : Faites ce que vous voulez ^^
Après avoir eu un bon aperçu du site principal sur les 2 premières journées. Vous pouvez utiliser le troisième jour pour refaire des temples qui vont ont marqués et peut-être les visiter à des heures différentes. Vous pouvez aussi utiliser cette journée pour aller visiter des temples plus éloignés du site comme le Banteay Srey à 25 km au nord d’Angkor Wat et Beng Mealea à 40 km à l’est.
ET VOILÀ ! Je pense qu’avec un programme comme ça vous repartirez d’ici avec des images plein la tête et une seule envie…..revenir.

2 commentaires sur “Les temples d’Angkor : Guide pratique

Ajouter un commentaire

  1. Vous avez fait le boulot tous les deux, rien à rajouter c’est au top ! Je fais tourner à des potes qui préparent leur voyage au Cambodge 👍🏼👍🏼👌🏼👌🏼

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :