Itinéraire : 2 semaines au Japon (Tokyo – Kyoto)

Un patrimoine culturel d’une richesse absolue, des paysages incroyables et une pop culture qui rayonne jusqu’en Occident, le Japon a d’innombrables choses à offrir. Si de plus vous y êtes en Novembre lorsque les érabliers sont rouges/oranges ou en Avril lorsque les cerisiers sont en fleurs, vous avez la recette pour des vacances inoubliables !

En effet, les pays qui offrent une atmosphère si différente de l’Occident tout en offrant un confort et une facilité de voyage identiques à chez nous ne courent pas les rues. Vous l’aurez compris, ce pays est un incontournable.

Pendant notre tour du monde, nous y avons passé 3 semaines de Fukuoka à Tokyo en passant par Hiroshima et Kyoto. Clairement l’un de nos coups de coeur du voyage (avec…..quasiment tous les autres pays visités en fait 😆😆) !!

Nous vous donnons donc dans cet article une idée d’itinéraire de 2 semaines au pays du Soleil levant (pour coller avec les vacances scolaires pas bête hein ?!).


Quelques infos pratiques pour commencer

Quelle est la meilleure période pour visiter le Japon ?

Je dirais Octobre/Novembre ou Mars/Avril. Le temps y est clément sans qu’il fasse trop chaud. Certes, début octobre, la fin de la saison de typhons peut encore faire des siennes mais globalement, le temps sera de votre côté 😉.

Les japonais sont si nuls que ça en anglais ?

Alors très clairement c’était l’une de nos craintes avant d’arriver dans le pays. Surtout que notre expérience en Corée nous avait assez traumatisés de ce point de vue là. Et finalement, nous n’avons rencontré aucun problème de communication. Les japonais à qui vous vous adresserez en tant que touristes parleront suffisamment bien anglais pour répondre à vos besoins et tout est écrit en anglais (ou au moins dans notre alphabet) lorsque nécessaire. Donc aucun soucis à se faire de ce côté là.

Quid des transports sur place ?

C’est un peu le point noir du pays (encore que…je dirais plutôt le point gris clair). Il est difficile de s’y retrouver au niveau des métros, trains de banlieue et trains à grande vitesse au Japon car plusieurs compagnies sont en concurrence les unes avec les autres. Du coup, si vous faites une correspondance par exemple dans le métro de Tokyo entre deux compagnies différentes, et bien vous payez double ration ! Voilà voilà… Mais au bout de quelques jours dans le pays, on finit par s’y retrouver. On conseille quand même d’acheter une carte Sim locale sur place pour avoir accès à Internet partout (oui je pars du principe que tout le monde à un smartphone. Je sais bien que le Nokia 3310 était solide mais bon faut pas déconner).

Quel quartier de résidence choisir à Tokyo ?

Une question que beaucoup se posent. Nous y compris bien sûr. Nous avions choisi le quartier historique de la ville, Asakusa. Et bien franchement nous n’avons pas regretté. Calme, une ambiance mystique à la nuit tombée, pas mal d’attractions touristiques à proximité, bien desservi par le métro, ce quartier présente de nombreux avantages. Si on devait y retourner, c’est encore à Asakusa que nous logerions.

Et le budget ?

Bon là on ne va pas se mentir, va falloir aligner les sous-sous. Mais finalement pas tant que ça si on fait bien attention (c’est pas du tout clair ce que je raconte). Concernant les transports, on ne peut pas y couper, c’est effectivement hors de prix. Même l’achat d’un JR Pass qui peut être intéressant revient très cher. Après, pour se loger, les auberges de jeunesse restent à prix raisonnable et sont dans un état impeccable (propreté, équipement …). Les visites des temples et sanctuaires restent bien moins chères que ce qu’on peut avoir en Europe et pour la nourriture, vous pouvez trouver des petits restaurants qui font des choses très bonnes et vraiment pas chères (aux alentours de 4 à 6 euros le plat) ou alors faire vos courses au 7 Eleven (y en a partout) acheter des plats préparés à réchauffer qui, honnêtement, sont de qualité. Cette solution est évidemment la plus économique.

Assez blablaté ! Place à l’itinéraire. Malheureusement, pour 2 semaines, le parcours se limite uniquement aux environs de Tokyo et Kyoto. Mais voyons le côté positif, ça laisse de la place pour un deuxième voyage non ? 😉


Recap’

Jour 1 : Arrivé à Tokyo

Jour 2 à 6 : Visite de Tokyo avec excursion à la journée à Nikko ou à Kamakura.

Jour 7 : Trajet vers Hakone

Jour 8 : Visite de Hakone (mont Fuji) et trajet vers Kyoto

Jour 9 à 11 : Visite de Kyoto avec excursion à la journée à Nara

Jour 12 : Trajet vers Osaka et visite de la ville

Jour 13 : Trajet vers Koyasan

Jour 14 : Visite Koyasan et retour Osaka

Jour 15 : Retour au bercail


Jour 1 : Arrivée à Tokyo

Voilà vous êtes à Tokyo. Ça va? Le vol s’est bien passé? Allez vous acheter une carte Sim locale à l’aéroport (je vous jure que ça aide) et rendez-vous à l’hôtel dans le quartier …. Asakusa merci vous avez suivi ! Essayez quand même de rester éveillé jusqu’à 20h ou 21h puis allez vous coucher. Le programme sera suffisamment chargé pour les 2 prochaines semaines.

Jour 2 à 6 : Tokyo (excursion à Nikko ou Kamakura)

Bon là va falloir être méthodique. Tokyo est une ville si étendue qu’on ne peut pas se permettre d’y flâner et de découvrir les quartiers comme ça en se baladant un peu au hasard.

La première journée, pour éviter de prendre trop les transports dès le début, vous pourrez commencer par aller visiter le temple Senso-ji, le temple le plus célèbre de la ville. On conseille d’y aller tôt le matin car il y a du monde. Ensuite, vous pourrez rejoindre le parc Ueno à pied afin de vous imprégner de l’ambiance du quartier. Dans ce parc, le sanctuaire Toshogu est l’arrêt obligatoire mais rien n’empêche de s’y balader longuement surtout par beau temps. Juste à côté du parc se trouve le marché Ameyoko (c’est là que se déroulait le marché noir pendant la seconde guerre mondiale). C’est l’endroit idéal pour la pause déjeuner. Il y a des restos absolument partout. Après manger, toujours à pied, vous pourrez rejoindre le quartier Yanaka (quartier miraculé qui a échappé au séisme de 1923 et au bombardement de 1945) avec notamment la rue artisanale de Yanaka Ginza. En fin d’après-midi, rendez-vous dans le quartier Akihabara. C’est LE point de rendez-vous des geeks du monde entier. Sur place tentez un petit défi : restez plus de 30 secondes dans une salle d’arcade. Ça a l’air simple comme ça mais vous verrez 😉. En voilà une première journée bien chargée ! Mais ça permet de se remettre en forme après le trajet en avion et c’est en général les premiers jours que la motivation est au plus haut donc on en profite.

Pour le deuxième jour, malheureusement, il va falloir commencer à prendre le métro car les pieds ne suffisent plus. On commence par le quartier des boutiques de luxe : Ginza. La boutique Hermès avec sa façade de verre est particulièrement belle mais l’ensemble du quartier est à voir. Vous l’aurez compris, si vous aimez faire les magasins, c’est ici et maintenant que ça se passe ! Il n’y a pas que des boutiques hors de prix heureusement. Petite cerise sur le gâteau, ce quartier dispose d’excellent restaurant. L’après-midi, direction le quartier Shibuya, le Time Square de Tokyo. C’est ici que vous pourrait vous faire un café à thème, marcher sur le plus grand passage piéton du monde (ça parait pas très sexy comme ça mais franchement c’est impressionnant) et vous prendre en photo avec le chien le plus célèbre du Japon (enfin sa statue) : Hachiko. Pour la soirée, retournez dans le quartier Ayakusa et au temple Senso-ji. A la nuit tombé, lorsque la foule est partie et que le temple n’est rien que pour nous, c’est magique. Baladez-vous dans les petites ruelles du quartier, l’atmosphère qui s’y dégage m’a vraiment marqué.

Le troisième jour, il est temps de faire une excursion d’une journée à Nikko, ville nichée au pied des montagnes à 140 km au nord de Tokyo. La ville est connue pour ses nombreux sanctuaires et temples et est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Bien qu’archi-touristique, elle vaut clairement le détour, surtout en novembre lorsque les couleurs rouges/orangées subliment la ville.

Visite du palais impérial pour le matin du quatrième jour. Enfin plutôt les jardins du palais pour être précis. On s’y promène avec plaisir surtout par beau temps. À l’extérieur des jardins, ne ratez pas le pont Nijubashi tellement photogénique. Vous pourrez ensuite vous balader dans le parc floral d’Hibiya qui mérite qu’on s’y arrête avant de vous rentre, en métro, à l’hôtel de ville. L’hôtel de ville est un des seuls grattes ciel où il est possible de monter gratuitement et profiter ainsi d’une vue panoramique sur la ville. Je vous conseille d’y aller vers 16h et de vous prendre un petit café en haut en attendant le coucher du soleil. Superbe.

Pour la cinquième, et dernière, journée à Tokyo je vous laisse le choix (je suis sympa) :

  • Soit une excursion à Kamakura, à une heure au sud de Tokyo en transport en commun. La ville regorge de temples plus beaux les uns que les autres et a l’avantage d’être quand même moins touristique que sa « concurrente » Nikko. Ne ratez pas la statue géante de Bouddha !
  • Mais si vous voulez prendre cette journée plus cool (et que vous kiffez les animés et l’univers du maitre Miyazaki), alors le musée Ghibli est fait pour vous. Attention cependant, réservation très à l’avance obligatoire sur Internet ! Nous nous y sommes rendus comme deux fleurs naïves et on nous a recalés. Impossible d’acheter les billets sur place. Faites donc très attention !

Jour 7 : Trajet vers Hakone

Vous pourrez encore profiter un peu de la capitale japonaise avant de prendre un train en milieu d’après-midi pour Hakone. Ville d’accès au célèbre Mont Fuji.

De plus, ce sera votre première expérience en Shinkansen 🚅 ! Et ça, c’est chouette.

Jour 8 : Hakone et le mont Fuji

Soyez matinal ce matin et prenez le premier funiculaire de la journée (vous éviterez la foule) jusqu’à la rive nord du lac Ashi et observez pour la première fois (du voyage) le mont Fuji. Vous vous en rappellerez toute votre vie. Une fois arrivé, prenez un bateau jusqu’à la rive sud du lac. Vous aurez de nouveau la montagne en visuel ainsi que le tori du sanctuaire Hakone-jinja qui se trouve carrément sur le lac. Le cadre que vous aurez de la rive sud avec la vue à la fois sur le tori et la montagne vaut mille mots. Franchement restez un peu posé pas loin de l’embarcadère pour en profiter. Vous pourrez ensuite aller visiter le sanctuaire Hakone-jinja à seulement 10 minutes de marche. La rive du lac est idéale pour manger. Dans l’après-midi il sera temps de reprendre un Shinkansen pour Kyoto…avec des images plein la tête.

Jour 9 à 11 : Kyoto (avec excursion d’une journée à Nara)

Kyoto, l’ancienne capitale du Japon, est un bijou. Et en 3 jours il ne faut pas chômer pour en découvrir les nombreux trésors.

Vous pourrez commencer le premier jour par vous balader dans le quartier Gion, quartier historique des Geishas. Un quartier très vivant, avec des habitants en habits traditionnels (attrape touriste ou pas, c’est quand même classe ^^) et de nombreuses boutiques d’artisanat. Une balade dans Gion vous mène jusqu’au temple Kiyomizudera. Vous pourrez vous rendre ensuite, à pied, au temple Ginkakuji (dit le « pavillon d’argent« ) en suivant le chemin de la philosophie. Il s’agit d’un sentier de 2km qui longe un petit canal et qui relie le temple Eikando jusqu’au pavillon d’argent. Une petite balade à faire absolument. C’est calme et, en avril, lorsque les cerisiers sont en fleurs, ça doit être saisissant. Prenez ensuite votre temps pour visiter le pavillon d’argent et surtout ses jardins (le pavillon en lui même n’a rien d’extraordinaire).

Pour le deuxième jour (mais vous pouvez adapter en fonction de la météo), je vous propose une petite journée à Nara (à 45 min en train de Kyoto). Nara, elle aussi ancienne capitale, est célèbre pour ses nombreux temples (pour changer…) mais surtout pour ses milliers de daims qui se promène en liberté au milieu des touristes. C’est juste génial. La journée sera dense car les lieux d’intérêt à Nara ne manquent pas : les temples Kofuku-ji, Todai-ji (plus grande construction en bois du monde) ou encore le sanctuaire Kasuga. Enfin bref, un lieu immanquable lors d’un voyage au Japon. Si vous avez le courage, vous pourrez reprendre un train pour aller encore plus au sud visiter le temple (c’est vrai que ça manquait tiens des temples !) Horyuji, à 10 min de Nara. C’est faisable dans la même journée et on conseille de le faire quand même. Le temple est magnifique et c’est très tranquille (tous les touristes se ruent à Nara mais ne vont pas plus loin).

Avant dernier jour à Kyoto. Il est temps d’aller voir la bambouseraie d’Arashiyama que, malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de faire lors de notre séjour, mais qui, clairement, vaut vraiment le détour. A côté de la bambouseraie se trouve le temple Kinkakuji dit le pavillon d’or qui, contrairement au pavillon d’argent, porte vraiment bien son nom. Encore un panorama que vous n’oublierez pas je vous le garantis.

Jour 12 : Kyoto et trajet vers Osaka

Levez-vous aux aurores ! Enfin si vous voulez éviter la foule immense (que vous aurez forcément quelque soit la période) au Fushimi Inari, un temple célèbre grâce à ses 30 000 toris alignés. Sans aucun doute l’un des endroits les plus photogéniques de notre voyage (allez voir ici vous verrez de quoi je parle). L’endroit est magique. En revanche, n’hésitez pas à beaucoup marcher et à vous perdre dans les toris éloignés de l’entrée. C’est la seule façon d’avoir un peu de tranquillité. En fin de matinée, il sera temps de rentrer à l’hôtel (ou à l’auberge ou ce que vous voulez), reprendre les sacs (ou les valises ou ce que vous voulez) et prendre un train (ou un bus ou ce que vous vou…Okay j’arrête) en direction d’Osaka. Vous pourrez profiter de l’après midi pour visiter la ville qui, franchement, ne vaut clairement pas les deux autres. Allez quand même voir le chateau d’Osaka si le coeur vous en dit.

Jour 13 : Koyasan

Osaka est la porte d’entrée vers Koyasan, deuxième montagne sacrée des japonais après le mont Fuji. Koyasan est le berceau du bouddhisme dans le pays et c’est donc logique que la ville contienne plus de 200 temples ! Et c’est vraiment une petite ville. Mais ce qui en fait un endroit vraiment magique, en plus du fait que vous aurez (enfin) du calme et une tranquillité absolue (on va pas se le cacher le Japon est archi touristique), c’est que parmi ces 200 temples, 50 proposent des hébergements. On appelle ça un Temple Stay. Le principe c’est qu’en gros vous dormez dans le temple, vous y mangez un plat traditionnel japonais avec les moines mais surtout, le lendemain matin, vous assistez à la prière des moines bouddhistes. Alors le petit bémol de ce genre d’expérience, c’est que ça coute très cher. Mais allez c’est la fin du voyage on se lâche ! Ça vaut vraiment le coup. Prenez le temps quand même d’aller visiter la petite ville notamment le cimetière Okunoin et le temple Kongobuji.

Nous avons dormi au temple Kumagaiji (réservation possible sur Booking) et franchement on le conseille. Alors certes il n’est pas donné mais vous aurez, comme cerise sur le gâteau, des Onsens (bains chauds japonais) à disposition. Et ça c’est cool.

Jour 14 : Koyasan et retour Osaka

Profitez de la ville le matin. Le retour à Osaka se fera bien assez tôt…

Jour 15 : Retour au bercail

Et voilà il faut déjà rentrer. Avec la boite à souvenirs (et les cartes mémoires de l’appareil photo) bien remplie.

3 commentaires sur “Itinéraire : 2 semaines au Japon (Tokyo – Kyoto)

Ajouter un commentaire

  1. Super !
    Nous avons refait notre voyage en relisant cet article. Quel grand moment ! Cela ne peut donner, à tous ceux qui vous lisent, que l’envie d’aller là-bas !
    Gros bisous de nous deux

    J'aime

  2. Superbe article ! et très belles photos ! Ça donne très envie d’y aller, ça fait partie de ma liste des prochains voyages, et là j’ai hâte ! Le Mont Fuji sur les photos est déjà impressionnant je trouve alors je n’imagine même pas en vrai… ! Merci de ce patage !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :