Tokyo (en voilà un titre original !)

Vendre 18 octobre

On arrive pas tellement frais à Tokyo ce matin. Il semblerait que somnoler 3h dans un bus de nuit ne remplace pas une nuit de 8h dans un bon lit… bizarre. Entre le retard du bus, l’achat de cartes de transport et nos tâtonnements dans le métro tokyoïte, nous arrivons vers 10h à notre auberge, un peu au radar on l’avoue. Pas de soucis pour laisser nos bagages à la réception, on est super content de pouvoir enfin découvrir cette ville gigantesque, en commençant aujourd’hui par le Musée Ghibli. On décide quand même de se prendre un petit café sur la terrasse de notre auberge, et à y être d’acheter le bon pour le Japan Railway Pass en ligne.

ET là ! C’est le drame ! C’était LE truc à ne pas faire dans l’état de délabrement cérébral dans lequel nous étions. Mais on ne sait pas pourquoi on s’est dit que c’était maintenant et pas plus tard. On fait ça un peu stressés car normalement ce bon est livré dans son pays de résidence (avant de partir au Japon donc, mais pas plus de trois mois avant le départ… c’est simple), mais nous avions vu qu’on pouvait se le faire livrer à notre hôtel. Donc après s’être rassurés sur les questions mais si en fait au final ils livrent pas à l’hôtel ? Et si l’hôtel n’accepte pas ce type de courrier pour ses hôtes ? Et vu qu’y a notre nom dessus et pas le nom de l’hôtel est-ce que finalement on va bien nous le remettre à nous au final ? BREF. Gros stress (la fatigue y est pour beaucoup). On se lance finalement à l’achat… La commande est validée… Et on reçoit un mail « nous n’avons pas pu finaliser la commande dû à un problème avec votre banque » euuuh 😳 AAAH bah oui le plafond de paiement est dépassé 😨. Bon pas grave, dans le mail il y a un lien pour compléter la commande, on va payer avec l’autre carte ! Le lien ne marche, impossible d’accéder à la commande 😰. Ça commence à se compliquer. Il nous faut ces billets pour le 23 octobre, le délai de livraison est de deux jours, donc on est pas hyper large… On se dit qu’au pire on achète les billets sur place à la gare mais c’est quand même bien plus cher. Mais ce qui nous dérange le plus c’est qu’on ne sait pas si notre commande a quand même été validée ou pas, ou si on doit en refaire une, ou s’ils préparent la commande en attendant qu’on clique sur ce pu*** de lien mort et qu’ils finiront par nous demander de payer alors qu’on ne pourra plus utiliser les pass car après le 23 ce sera trop tard…. Bref c’est la loose 8000, principalement parce qu’on parle ici d’une commande à 1000€…. #tristesse. On leur envoie donc un mail pour en savoir plus, et en attendant leur réponse on essaie de se requinquer en se disant qu’on va visiter le Musée Ghibli et qu’on attend ça depuis longtemps, donc ça va être trop cool !!

Après près 1h de transport, nous arrivons vers 13h30 devant le musée. ET là c’est le second drame ! Le coup fatal ! On apprend qu’il n’y a plus de place disponible pour aujourd’hui, ni demain, ni après-demain, ni jusqu’à fin novembre en fait ! Parce qu’il y a un nombre restreint de visiteurs par jour, et que les places se vendent comme des petits pains ! Et nous on se pointe naïvement le jour J en pensant que ça va passer crème.

5 min avant le drame

A ce moment là on a clairement le moral dans les chaussettes, on rentre donc à l’auberge, et on fait ce qu’on aurait dû attendre de faire depuis le début : DORMIR !

Après une bonne sieste on relativise, on se dit que bon ya pas mort d’homme, au pire on rachète des tickets, on a perdu 1000€, ça fait iech mais c’est la vie, on respire un grand coup, et l’aventure continue !!

On décide donc de passer la soirée dans le quartier Akihabara, le quartier électronique et geek de la ville (enfin le plus geek, parce que bon clairement ça manque pas de jeux vidéo, de manga, un peu partout). Le quartier est bourré de salles d’arcade, de magasins de figurines, de librairies de manga, ou encore de magasins d’électronique. Les rues sont envahies par les néons et les grands écrans.

Globalement on a bien aimé l’ambiance ! Nano se fait un petit plaisir en s’offrant deux tomes de L’attaque des titans en japonais, pendant que je peste en me disant que décidément quelque soit la culture, il faut pouvoir voir des nanas à poil un peu partout parce que sinon tu comprends bien qu’on perd un peu nos repères !hum

SEGA, c’est plus fort que toi !!

Samedi 19 Octobre

Après la dure journée d’hier, on commence formellement la visite de la ville aujourd’hui en gardant quand même les lieux les plus emblématiques pour quand ma mère et mon beaux-père seront avec nous.

Par chance, les quartiers qui nous intéressent aujourd’hui, Ueno et Yanaka, sont accessibles à pied depuis notre auberge.

Ueno est le quartier populaire de Tokyo (je l’ai vu sur un autre blog…et ouais on a pas de guide de voyage pour le Japon) et nous commençons par le marché Ameyoko. C’est ici qu’il y avait le marché noir à Tokyo après la guerre. L’endroit est rempli de boutiques diverses où il est très agréable de flâner. C’est d’ailleurs dans ce coin qu’on repère des pubs irlandais ou britanniques, intéressant pour aller voir le match de rugby ce soir.

Juste à côté se trouve le parc Ueno (un nom encore une fois bien trouvé). Ce parc abrite un zoo, un sanctuaire, un starbucks et pleins d’autres trucs d’intérêt. Comme on est pas très zoo le périmètre du parc s’en trouve réduit et fait qu’on le visite assez vite. Le sanctuaire Toshogu au coeur du parc vaut vraiment le détour ! C’est vraiment dommage qu’il ne fasse pas beau car, par beau temps, ça doit être un petit paradis ici.

Toujours à pieds, nous quittons Ueno pour Yanaka, un quartier qui fut épargné par le séisme de 1923 et par les bombardements américains de 45. Autant dire que c’est le quartier des chanceux. Ça se ressent dans l’architecture qui est beaucoup moins verticale que dans le reste de la ville (qu’on connait sur le bout des doigts puisqu’on y est depuis 24h 😉). Le lieu emblématique du quartier est la rue Yanaka Ginza. C’est un peu la rue des artisans et Elodie voudrait tout acheter !

Au delà de cette rue, le quartier est rempli de temples et de maisons traditionnelles japonaises.

Vient à présent le moment de compenser les échecs de la veille en nous rendant dans un Ghibli Store qui, vous l’aurez compris, est un magasin consacré à l’univers des studios Ghibli et plus particulièrement aux films de Miyasaki. Finalement, après 5km de marche, nous sommes un peu déçus, il n’y en a que pour Totoro. Alors d’accord c’est la mascotte des studios, mais enfin quand même Ghibli ne se résume pas qu’à lui…petite déception donc et nous allons arrêter de nous acharner pour le reste de notre séjour au Japon. Cette petite virée nous aura quand même permis d’aller voir la Skyline Tree de Tokyo : impressionnante vu d’en bas surtout avec le ciel qui se dégage légèrement.

Le Soleil se couche tranquillement et il est temps d’aller chercher un pub pour ce soir. Après plusieurs essais, nous nous posons dans un British Pub où le match Angleterre Australie se termine. Le bar est plein mais une gentille japonaise nous fait signe qu’il y a deux tabourets libres à côté d’elle. Super sympa merci ! On commence à discuter un peu et je me dis que c’est l’occasion de parler japonais. Malheureusement je ne sais dire que deux phrases :

  • Où sont les toilettes ? Phrase malheureusement qui ne marche qu’une fois…sinon tu passes vite pour un débile
  • Combien ça coûte ? J’ai pas besoin de vous faire un dessin pour que vous compreniez que ce n’est pas la meilleure phrase d’approche quand on rencontre une femme…

Finalement ce débat interne dans ma tête aura été vain car elle parlait anglais…^^

On passe donc la soirée dans le pub à voir l’Irlande se faire défoncer. Avec Elodie on est un peu déçu mais bon faut dire que les néo-zélandais ont l’air intouchables.

L’ambiance était super dans le pub et on voit que les japonais sont à fond ! Ça cri, ça rit, ça chante, bref tout ce qu’on aime pour un match de rugby.

Dimanche 20 Octobre

On passe la matinée à l’auberge à faire le blog et à préparer la venue des parents.

Ensuite direction le bar d’hier pour le match du XV de France. Nous arrivons une heure en avance pour avoir de la place… finalement même 5 min avant le match c’était quasiment vide. La France, au rugby tout le monde s’en fout ^^.

Avant le match nous sympathisons avec un anglais et un écossais avec qui nous discutons de tout et de rien. Vient dans la conversation le coût de la vie au Japon où l’écossais dit « finalement le Japon c’est pas si cher que ça pour se nourrir et sortir« . Et je suis complètement d’accord. Ha ils sont vraiment sympas ces Ecossais…

« Ouais et je devrais pas dire ça mais les femmes aussi sont moins chères!!! »

…..

*Euh…I beg you pardon? Qu’est ce que le fuck ??*

Non mais franchement on vient de se rencontrer et tu me sors ça comme ça à la fraiche?!

E-N-F-I-N B-R-E-F

Pour en revenir au match bah c’est la déception quoi… mais bon les gallois prennent leur revanche sur 2011 et c’est méritée.

Après le match il est temps pour nous de nous en aller à l’aéroport pour récupérer mes parents. Quel bonheur après plus de 4 mois sans se voir !!

Je pense que eux aussi ils sont contents ^^.

Ça papote, on est content de se retrouver mais on finit quand même par aller au lit pas trop tard. Les choses sérieuses commencent demain.

Lundi 21 Octobre

Et bien on a pas chaumé aujourd’hui !!

La journée commence par la visite du temple Senso-ji, le temple le plus célèbre de la ville qui est par chance juste à côté de notre auberge. L’endroit est vraiment sympa car, au delà du temple en lui même, il y a également un marché et la fameuse Pagode à 5 étages (d’après le Routard c’est son nom, j’appellerai mon fils « enfant à 2 jambes« ….enfin si tout va bien) juste à côté. On est donc bien éloigné des grands axes routiers de la ville et franchement c’est cool. À 30 mètres du temple se trouve également le sanctuaire Asakusa Jinja sympa à voir vu qu’on est dans le coin.

Elodie retrouve la joie de tenir un guide du Routard dans les mains. Elle ne l’a pas lâché de la journée !! Du coup c’est bibi qui se colle aux photos.

Ensuite nous décidons de marcher jusqu’au parc Ueno où nous étions déjà il y a deux jours mais on s’est dit que mes parents aimeraient y faire un tour ne serait-ce que pour le sanctuaire Toshogu qui vaut le coup d’oeil. Sur le chemin nous empruntons pleins de petites rues où la foule semble avoir disparue. C’est fou comme l’ambiance de cette ville peut changer en l’espace de 100 mètres.

Et bien sans surprise, le parc n’a pas trop changé depuis samedi…

Après la pause manger, en voulant nous rendre dans le quartier du palais impérial, nous retombons par hasard sur la rue principale d’Akihabara, le quartier geek de la ville. On profite de l’occasion pour montrer à mes parents les fameuses salles d’arcades. Nous sommes restés 30 secondes, record battu…franchement on est pas fan. Le bruit est assourdissant et le fait que fumer y soit autorisé à l’intérieur n’aide pas vraiment à rendre l’endroit agréable. Après bon c’est à faire quoi.

On a aussi croisé des mecs qui faisaient un Mario Kart grandeur nature. Y a vraiment qu’ici qu’on peut voir ça. Ils étaient même parfaitement alignés comme sur la ligne de départ dans le jeu et tout, malheureusement je n’ai pas pu voir qui avait fait un démarrage canon et qui avait dérapé..

Malheureusement, quand on arrive dans le parc qui abrite le Palais Impérial…celui-ci s’avère fermé pour aujourd’hui et demain pour une raison qu’on ignore. Qu’à cela ne tienne (c’est bien comme ça qu’on dit?), Elodie, avec son petit guide, nous trouve une solution de secours pas loin d’ici, le sanctuaire Yasukuni. Ce sanctuaire est entièrement dédié aux victimes de la Guerre en général, et le fait que certains criminels de guerre japonais de la seconde guerre mondiale y soient mentionnés fait polémique.. Mais bon nous on est des touristes donc on s’en fout de tout ça, le sanctuaire est joli !!

Après nous allons à la gare centrale de Tokyo pour aller acheter nos JR Pass. La vendeuse nous dit que ça nous ferait perdre de l’argent vu notre itinéraire.. « Ha bah super c’est ce qu’on voulait ! Vous acceptez la carte?! »

Non bah finalement du coup pas de JR Pass pour nous… D’ailleurs information importante : il est maintenant possible de l’acheter sur place au Japon ce qui n’était pas possible il y a de cela un an. Bon c’est 30 euros plus cher que si on le prend avant de partir mais ça peut intéresser des gens (et des pigeons ^^)

Donc tant pis nous avons perdu un peu de temps mais pas grave. Par contre quand on ressort de la gare il fait nuit noire à à peine 17h30..c’est fou ce que la nuit tombe vite ici…

On retourne au temple Senso-ji pour passer le début de la soirée. J’avais dans l’idée que le soir ça devait être vraiment beau avec les bâtiments éclairés et tout. Et bien on a bien fait. C’est magnifique et la quartier Asakusa le soir dégage une atmosphère tellement paisible….loin de la foule de la journée..super !

Mardi 22 Octobre

La journée commence vers 10h30 par le célèbre marché aux poissons de Tsukiji ! Enfin ce qu’il en reste c’est à dire pas grand chose en réalité. Le marché a été délocalisé il y a peu de temps pour apparemment laisser de la place pour les JO 2020.

Heureusement il reste quand même quelques stands extérieurs qui nous permettent de déguster des petites brochettes de thon sous un soleil RA-DIEUX.

J’ai peut être exagéré un chouilla pour le soleil…

Enfin après ça nous nous rendons à pied au quartier Ginza et ses boutiques de luxe. C’est fou comme Bernard Arnault nous suit partout où on va !

Et bien j’en attendais pas grand chose mais franchement ce quartier est super !! Les bâtiments sont magnifiques notamment la boutique HERMES et sa façade de verre. C’est dans ce quartier qu’Elodie trouve son petit paradis : une papèterie. Elle adore ça car ça lui rappelle l’école. Elodie restera toujours une grande enfant…

Nous voyons aussi des fanzouzes faire la queue devant le magasin APPLE sous la pluie (oui les deux photos d’en dessous ont du ciel bleu mais ça reste un mystère car il a plu toute la matinée) pour l’Iphone 11 apparemment.

On se régale à midi dans un restaurant de sushi…MIAM !

Direction ensuite le quartier Shibuya, l’équivalent de Time Square, pour aller dans un café à thème, le Kawai Monsters Café. Si vous voulez quelque chose d’atypique, 2 points d’audition en moins et un compte en banque vide, c’est The Place to Be !! En vrai je pense qu’un café à thème c’est quelque chose à faire quand même à Tokyo même si bon honnêtement on a pas été super fan. Après peut-être qu’on a pas choisi le bon. Mais c’est le voyage ça ! Y a du bon y a du moins bon (phrase à dire avec l’accent toulousain c’est plus rigolo) ! Surtout qu’ils te font payer le droit d’entrée 500 Yens par personne et qu’après tu es obligé de commander une boisson et un truc à manger par personne également. Donc bon à ce prix là on rentabilise comme on peut…peut être qu’un jour ces photos vaudront de l’or.

Le quartier Shibuya est surtout connu pour son fameux passage piétons !! (Voilà une phrase que je n’aurais jamais pensé dire) Le plus emprunté au monde. Parfois plusieurs milliers de personnes le traversent en même temps. C’est dire !

Et comme quoi on pense que les passages piétons c’est OSEF mais pas toujours. Nous nous sommes rendus au Starbucks juste à côté qui permet d’avoir une vue de haut. C’est très impressionnant quand même. J’étais complètement emballé par le truc. C’est IM-PRE-SSIO-NANT.

À 30 mètres de là se trouve une statue d’Hachiko, le chien le plus célèbre du Japon qui a attendu son maitre à la gare tous les soirs pendant 10 ans après la mort de ce dernier. Une histoire à nous briser le coeur. C’est sûr ce n’est pas les chiens de mon père qui feraient ça ^^

Après une journée bien remplie, on va finir la journée dans un pub jouer à la belote.

Mercredi 23 Octobre

Visite des jardins impériaux ce matin. Malheureusement, une bonne partie du parc est fermé ce qui écourte la visite. La balade, sous le soleil pour une fois depuis notre arrivée ici, est quand même agréable. Et quelques bâtiments valent vraiment le coup d’oeil.

Le parc est juste à côté du quartier des affaires de Tokyo que nous allons voir pour trouver un restaurant. Quartier vraiment sympa et bien animé qui abrite l’ancienne gare de Tokyo largement inspirée de la gare d’Amsterdam.

Après, pour faire plaisir à mon beau père, nous allons voir le « pont de Pierre », le Nijubashi Bridge pour ne pas le nommer (j’ai jamais compris cette expression d’ailleurs, car on dit « pour ne pas le nommer » alors qu’on le nomme donc c’est chelou. Après peut-être que je rêve et que cette expression n’existe pas?!) ENFIN BREF.

Ce petit pont est très beau et avec le petit château blanc derrière ça rend le tout hyper photogénique…du coup bah on prend des photos. Pas bête hein!!!

Ensuite, pour l’après-midi, nous prenons la direction de l’hôtel de ville de Tokyo, apparemment chef d’oeuvre d’architecture moderne inspiré de « feu » Notre Dame de Paris (looooooool).

Sur le chemin nous passons par l’Hibiya Park et franchement, je vais vous surprendre, mais quand il fait beau les parcs c’est cool !

Quand on arrive dans le quartier de la mairie, on est tous les 4 impressionnés. Non seulement la mairie est magnifique mais l’ensemble du quartier en impose !

Le gros intérêt de la mairie réside dans le fait que nous pouvons monter en haut d’une des deux tours pour avoir une vue (gratuite) de la ville. Le spectacle vaut franchement le coup. On conseille d’ailleurs d’y aller vers 16h afin d’avoir les dernières lueurs du jour mais aussi le début de la nuit (à 17h). Superbe! On a une vue à quasi 360° sur la ville !

Nous passons ensuite la soirée au Kamira Bar, l’un des plus vieux du quartier Asakusa où se trouve notre hôtel. On goûte leur spécialité, le Denki Bran, un mélange de gin, de cognac et de vin. Ça attaque un peu.

Sur le chemin du retour nous repassons devant notre vieil ami, le temple Senso-Ji dont je ne me lasse pas de l’atmosphère à la nuit tombée… tout simplement merveilleux.

Jeudi 24 Octobre

Bon on va faire court car l’article est déjà assez long. Aujourd’hui c’était la journée excursion à Kamakura. Au programme : des temples, des sanctuaires et un Bouddha géant ! Franchement la ville est top et n’est qu’à une heure de route de Tokyo.

On recommande vivement!!

Voilà de toute façon personne ne lira jusque là je peux donc dire n’importe quoi du genre « Djokovic est meilleur que Federer » ou « Macron est le président des pauvres« .

Ouh ça cherche à faire le buzz là!!

4 commentaires sur “Tokyo (en voilà un titre original !)

Ajouter un commentaire

  1. Djokovic est meilleur que Federer.. OK il m’est donc impossible de liker cet article.. Déso les poupous.. Dommage je le trouvais sympa jusque là, j’aime beaucoup la photo de maman et Didier qui vous retrouvent à Tokyo, en effet, ils ont l’air contents 😉😊 Bisous à vous 4

    J'aime

  2. l’arrivée à l’aéroport est très touchante.
    Sûrement fatigués, ils arrivent rayonnants.
    Plus que quelques semaines et c’est notre tour.
    Pour ajouter du piment à l’expédition , grève générale annoncée….
    bises à vous quatre

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :