Tout roule à Séoul (Corée du Sud)

Mercredi 18 Septembre

Ma première pensée de la journée, quand je vois Fred partir au boulot à 9h, c’est de me dire qu’il est toujours aussi feignant que quand on était au lycée. Pensée inintéressante je vous l’accorde.

Elodie, qui comme je vous l’avais dit, vit toujours dans l’instant, s’intéresse à la réorganisation de notre salon quand nous serons de retour. L’idée de la matinée est de faire des meubles en cagettes ! Non mais c’est vrai qu’il faut y penser dès à présent après tout 8 mois ça va passer vite.

On se prépare tranquillement avec Elo et vers 12h (j’ai dit tranquillement) on décolle. Le programme du jour : le vieux Séoul et ses palais.

Le palais Deoksugung est notre premier arrêt. Il est assez petit mais le fait qu’il n’y ait quasiment personne rend la visite très agréable. Nous assistons même à la relève de la garde, évènement à ne pas manquer quelque soit le palais dans lequel on y assiste.

Il y a d’ailleurs une légende assez sympatoche à propos de ce palais : il est dit que si un couple le visite ensemble il se sépare pas longtemps après. Et c’est quand Elodie me montre une énième photo de meuble en cagettes que je me dis que la légende dit peut-être vrai….

Tous les palais de Séoul sont en fait des reconstructions et non les monuments originaux. Il faut savoir qu’en Corée, et je pense en Asie en général, ils n’ont pas la même philosophie que nous en ce qui concerne les monuments historiques. Alors qu’en Europe on a plutôt tendance à privilégier le matériaux original, en Asie, c’est l’apparence d’origine qui compte. Les palais sont donc souvent des reconstructions fidèles de ce qu’ils étaient à l’époque. En tout cas c’est l’impression qu’on a. Les palais sont comme ils étaient il y a des centaines d’années. En même temps les Coréens n’ont pas eu le choix de la reconstruction car leurs monuments ont été régulièrement détruits par les Japonais : une première fois lors de l’invasion nippone au XVIème siècle (la guerre Imjin) et une seconde fois lors de la colonisation au début du XXème.

Les relations entre les deux pays sont encore d’ailleurs très froides. Les coréens jugeant que les japonais n’ont pas encore fait leur mea culpa concernant toutes les atrocités commises durant la colonisation et particulièrement pendant la seconde guerre mondiale. Après les japonais ont peut être un autre son de cloche mais, comme tout bon colonisateur (suivez mon regard) ça doit être un truc du genre « Ouais je comprends mais enfin quand même on a construit des 2×2 voies wesh« .

Ce que nous ne savions pas, c’est que c’est après la capitulation du Japon en 45 que ce dernier a été privé de la quasi totalité de son territoire à l’exception des 4 îles principales de l’archipel. Libre et indépendante la Corée? Pas vraiment. Les américains et les russes (qui n’ont pas attendu l’Irak et la Crimée pour mettre le sbeule partout) se sont dit « on fait moit’ moit’?« . Voilà comment un pays qui n’avait rien demandé s’est retrouvé coupé en deux séparant des familles au passage…

M’enfin l’aparté histoire est terminé et donc j’en étais où?

Après le palais de Deoksugung, nous continuons sur une des grandes artères de la ville en direction du palais royal, le plus grand de Séoul, Gyeongbokgung.

Sur le chemin, 2 statues représentant des personnages majeurs de l’histoire du pays se dressent devant nous.

L’une représente l’amiral coréen Yi Sun-Sin. C’est leur Leonidas national. Son histoire est incroyable. Après avoir repoussé les japonais une première fois à la fin du XVIème siècle, il est accusé (à tort) de trahison, emprisonné pendant un temps, et rétrogradé au rang de soldat à sa sortie. Sauf que les japonais étant toujours là et la Corée privée de son atout majeur, les nippons repartent de l’avant et le roi de Corée est obligé de refaire appel à Yi Sun-Sin. Lequel revaincra les japonais notamment lors d’une bataille qui le vit s’opposer à une flotte japonaise de 333 bateaux…Yi Sun-Sin en avait quant à lui….13 sous son commandement!! Au passage, 18000 morts côté japonais, 2 côté coréen…c’est ce qui s’appelle se faire bolosser!!!

La deuxième statue représente le roi Sejon dit Sejong Le Grand qui a régné entre le XIVème et XVème siècle. Et du coup il a fait quoi de beau lui parce que notre bon Yi il a mis la barre haut quand même? 3 fois rien…Il a juste créé l’alphabet coréen (encore utilisé aujourd’hui) en remplacement de l’écriture chinoise.

C’est donc après avoir traversé cette rue elle aussi chargée d’histoire que nous arrivons au bout de la place Gwanghwanum où nous fait face Gyeongbokgung!

La reconstruction de ce palais a commencé en 1990 (oh la belle année) ! Et la porte principale n’a retrouvé sa place initiale qu’en 2010.

Les dimensions sont sans commune mesure avec celles du palais précédent et c’est quasiment une petite ville qui nous attend. Il y a plus de monde mais on se retrouve vite dans des endroits un peu vide dès lors qu’on s’éloigne du bâtiment principal. Là encore nous sommes sous le charme de cette architecture si particulière pour nous européens. Nous nous y baladons 2 bonnes heures facile.

Vers 18h, Fred nous rejoint et nous emmène manger dans le quartier à l’Ouest du palais. Ce soir c’est pizza. Et Oh surprise! Ils nous amènent fourchettes et couteaux… Et vous allez me dire que personne, absolument personne, depuis que les coréens mangent des pizzas, ne s’est dit « ha ouais tiens c’est pratique! » !!!

La soirée se termine par une balade dans le village Hanok de Bukchon, à l’Est du palais cette fois. Le vieux Séoul en sommes où les maisons sont si typiques ! La journée, ce quartier est apparemment rempli de touriste. Mais ce soir, nous sommes seuls au monde. Magique.

Jeudi 19 Septembre

Nous retournons dans le même quartier qu’hier car nous sommes loin d’en avoir fait le tour.

La première visite de la journée, le sanctuaire de Jongmyo, ne peut se faire qu’en visite guidée et les visites en anglais sont rares. On est tellement lent ce matin qu’on arrive pile poil pour la visite guidée de 14h….en anglais ! Ouf!

Finalement, vu l’accent de la guide, on aurait pu prendre n’importe quelle langue. On a rien compris !!! Mais sinon c’était joli. Et c’est incroyable de se dire qu’au beau milieu de cette ville si dense et si moderne, il y a un endroit comme ce sanctuaire où nous nous croyons plusieurs siècles en arrière.

La deuxième visite du jour, le palais de Changdeokgung, fait parti des tops du top à voir à Séoul. Ce palais est particulier car il contient des « jardins secrets » dans sa cour. Encore une fois, ces jardins ne sont ouverts à la visite que via une visite guidée… mais heureusement on comprend mieux cette fois-ci. Encore une fois, on se croirait complètement ailleurs! Les jardins sont magnifiques.

Après 1h30, on peut vadrouiller à notre guise dans le palais. Le bâtiment central est impressionnant et parfait pour s’y poser un peu. Nous voyons pas mal de coréens habillés dans la mode européenne des années 40 ou 50..Qué?! Fred nous apprendra plus tard que c’est la mode en ce moment apparemment. Encore Qué?

C’est pendant la visite du palais que Fred m’apprend que notre visite de demain à la DMZ (zone démilitarisée entre la Corée du Sud et la Corée du Nord) est annulée apparemment à cause d’opération militaire de l’ONU comprendre opération militaire américaine… Nous sommes quand même déçus car c’est un des trucs que nous attendions énormément. Nous avions prévu de fuguer vers le Nord durant la visite pour rejoindre ce Paradis Socialiste qui serait le 2ème pays où il fait le mieux vivre au monde d’après une étude COM-PLÈ-TE-MENT indépendante réalisée par……..la Corée du Nord.

Mais bref! Il est maintenant l’heure de retrouver notre hôte et néanmoins ami à une station de métro près du palais. Fred nous emmène manger dans le quartier Ikseondong. Un vieux quartier de Séoul rempli de restos…le paradis ! Je mange ici un des meilleurs burgers de ma vie…et je suis considéré comme spécialiste mondial ne l’oublions pas !

Direction ensuite le Gwangjang market où Elo et moi achetons des petites amandes au miel que Fred a l’habitude de nous ramener quand il vient nous voir en France. Nous prenons également goût Oréo, Wasabi et Tiramisu. Personnellement, je pense qu’un voyage en Corée vaut le coup rien que pour ces amandes.

Au bout du marché, nous apercevons l’ancienne porte Est de Séoul, Dongdaemun, qui se trouve en bas d’une petite colline que nous montons sans tarder pour avoir une jolie vue sur la ville de nuit.

On continue la balade digestive jusqu’à une station de métro qui nous ramène à l’appartement.

Vendredi 20 Septembre

On se la joue pépouze aujourd’hui. On commence par une petite balade à Insadong, rue artisanale très connue de la ville puis nous continuons en longeant la rivière Cheonggyecheon au coeur de la ville. Cette balade nous ramène là où nous étions hier soir avec Fred, à Dongdaemun, et c’est dingue comment, de jour, la ville ne fait pas la même impression que la nuit.

C’est ici que nous voyons des gens faire la queue devant un magasin Nike car une nouvelle paire de chaussure va être mise en vente à 17h…il est 15h et y a déjà une queue de ouf !

C’est la qu’on se décide à se poser tranquillou bilou dans un café pour lire un peu (je me suis acheté le dernier livre de Thomas Piketty de 1300 pages donc faut pas trop trainer ^^). La personne à côté de nous a apparemment eu une longue journée.

C’est dans ce café qu’on se rend compte qu’on est meilleur pour les photos de paysages que pour les portraits …

À la nuit tombante, on se dirige vers le Namdaemun Market et la grande porte Sungnyemun. Le coin est très sympa et c’est toujours marrant de voir un bâtiment de l’époque médiévale coréenne entouré d’immenses buildings ultra modernes. Si je devais faire mon philosophe ça symboliserait l’équilibre entre une Corée qui s’est ouverte récemment à la mondialisation et à la modernité et une Corée encore très traditionnelle et conservatrice..

Comme tous les soirs, nous rejoignons Fred qui nous emmène ce soir dans un resto japonais encore une fois excellent…franchement après un Canada où nous mangions des pâtes sans arrêt, je reprends plaisir de manger !!

Nous nous baladons ensuite le long de la rivière Han où se trouve une péniche dans laquelle on peut prendre un thé…on se fait pas prier pour y aller.

Demain c’est le week end. ENFIN!! (Oui c’est du troll)

Et tous derrière le XV de France 🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷 !!

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :