On est pépères à Jasper (Rocky Mountains)

Lundi 5 Août

Ce matin on prend notre temps. Ça fait deux jours qu’on se lève aux aurores donc il faut quand même se ménager. On déjeune tranquillou bilou et nous prenons la voiture vers le lac Maligne, un incontournable du Parc National de Jasper. Au programme, « Bald Hills » : une randonné d’environ 15km vers un magnifique point de vue sur le lac.

Au fur et à mesure de la montée, on commence à se rendre compte que le lac est dominé par un massif montagneux de toute beauté. On a hâte d’arriver en haut!

Va falloir leur apprendre deux trois trucs à ces deux là..
Le lac Maligne
Ho qu’elle est belle!!
Ho qu’il est beau!!

Et bien nous avions raison, la vue à 360° est époustouflante. D’un côté le lac et les montagnes aux sommets enneigés, de l’autre une immense falaise type « Mordor ». On reste posés à prendre des photos, manger les petites amandes au miel de Fred et à « Chiller » comme dit Quentin.

Futur photo tinder
On dirait une photo d’un album de groupe de rock

Sur le chemin du retour, on apprend que le combo « casquette + crème solaire » n’empêche pas Fred de se prendre un coup de soleil sur la tête, mais également que la zone dans laquelle on se trouve est connu pour avoir des grizzlis…c’était le bon jour pour oublier la bombe à poivre.

Heureusement, aucun grizzli ne s’est montré.

Une fois revenus au parking, nous nous rendons au bord du lac pour de prélasser sur un quai en bois les pieds dans l’eau en mangeant des petites amandes au miel…LA VIE QUOI!!

Nous retournons à Jasper pour se doucher, faire quelques courses et nous retournons au camping. Dans la voiture, Quentin veut nous faire écouter du Jul, je riposte avec du Booba finissant d’achever un Fred en PLS.

Ce soir c’est repas festin : brochettes de porc et poitrines de poulet au barbecue! On accompagne ça de cidre et de bière (dont la célèbre rousse SmithWick’s introuvable depuis l’Irlande). C’était un régal!!

En résumé : une petite randonnée, des paysages magnifiques, une bande de potes et un barbeuk que demander de plus?

Mardi 6 Août

Il pleut. Mais efforçons nous de retenir le positif : nous sortons de la tente à 10h bien reposés. Nous prenons la direction de Jasper pour faire une lessive et se poser tranquillement dans un bar : le Whistle Stop Pub (encore un pub on changera jamais). On mange, on boit et on joue au tarot OKLM. Comme quoi la pluie a aussi du bon. Cerise sur le gâteau, Fred perd une Garde de 0 ce qui fait pas mal zizir. Elodie fait également preuve d’un niveau d’Anglais que nous pourrions qualifier de quasi bilingue.

« I would like a capuccino »

« We don’t have a capuccino »

« GREAT THANK YOU!! »

Et après ça se moquait de moi en Nouvelle Zélande…

Reste concentré Arnaud…reste concentré

Nous réservons également un tour en Rafting à White Water Rafting pour demain. En espérant que le ciel se dégage…

Vers 19h, malgré le froid, nous nous laissons tenter par une petite glace.

Oh bah voui…

Quand on revient au camping, nous nous réfugions dans un abri pour jouer au tarot où ma victoire de 30 points en Garde avec Petit au bout restera dans l’histoire.

Mercredi 7 Août

Le froid nous a un peu empêché de dormir cette nuit et la chaleur qui vient avec le soleil est la bienvenue pour rester un peu dans la tente. Nous nous levons à 10h pour déjeuner et nous partons en voiture à notre point de rendez-vous pour le rafting.

Sur la route nous croisons notre 5ème ours mais vous ne le verrez pas en photo. Au bout d’un moment vous savez ça devient tellement banal..:)

Une fois arrivés, nous faisons la connaissance de notre guide du jour, Mike, qui va nous accompagner pour 1h30 de rafting sur la rivière Sunwapta. Cheveux longs, petite moustache, tatouages, un vrai look de l’Ouest Canadien et sa « chill » attitude.

Les 30 premières minutes sont très calmes….trop calmes même. Et quand Mike nous dit que « vous savez, la rivière est imprévisible. Des fois c’est très rapide, des fois non », on se dit qu’on s’est peut-être fait enfler de 100 dollars. Mais finalement sur la dernière heure ça n’arrête pas et on a bien kiffé. Mike était très sympa et nous faisais rire quand il essayait de parler Français.

En revenant sur Jasper nous croisons nos 6ème et 7ème ours (toujours des ours noirs). BON ET RENTREZ CHEZ VOUS LES OURS MAINTENANT ON VOUS A ASSEZ VU LÀ!!!

À Jasper nous faisons quelques courses et sur la route vers le camping que croisons nous? Je vous le donne en mille. Des ours encore une fois! Surement des Grizzlis cette fois!! Dont un petit ourson tout mignon!!

Ce soir, parce que ça fait deux jours qu’on en avait pas mangé et que ça nous manquait, c’est pâte!!! Et ça tombe bien car des Italiens viennent d’arriver à côté de notre emplacement (comment ça c’est cliché?). Une dizaine de beaux gosses du nord de l’Italie qui ne laissent pas Elodie indifférente.. On les entend parler sans trop comprendre ce qu’ils disent. Surement un débat pour savoir si la base tomate est meilleure que la base crème sur les pizzas..

Jeudi 8 Août

La nuit est glaciale. Aussi quand le réveil sonne à 7h ce n’est pas très compliqué de se lever. On déjeune vite en compagnie des moustiques et on prend la voiture pour un bon trajet d’une heure et demie vers les Miette Hot Springs au nord de Jasper : point de départ de notre randonnée du jour. Les nuages sont très bas mais rendent les paysages assez somptueux où les montagnes ont l’air de flotter.

En commençant à marcher, nous avons tous les 4 une sacrée flemme. Elodie et moi surtout commençons à sentir la fatigue qui s’accumule et on se dit qu’on serait mieux à se reposer dans les sources chaudes juste à côté, mais ce sera pour la fin de la randonnée, soit dans 4 à 6h si on en croit le guide. Le début de la rando n’est pas très intéressant. Le temps est humide et nous n’avons aucun point de vue car nous sommes dans une forêt dense. Mais là surprise, au bout d’une heure et quart nous sommes déjà en haut. La vue à 360° est sympa mais on s’attendait honnêtement à mieux. Peut-être qu’en fin d’après midi la vallée en contre bas est mieux éclairée et rend le tout plus beau.

Un mouflon qui vient nous dire bonjour sur le parking

Cependant, sous un ciel bien bleu maintenant, nous sommes de retour aux Hot Springs avant 13h donc nous avons bien le temps de profiter de ses eaux à 40°C..Un régal! Surtout que, contrairement aux Hot Springs de Banff, des bains froids sont à disposition (18°C quand même mais quand on vient d’une eau à 40°C).

Lorsque vient le temps de sortir de l’eau et d’aller se doucher, Quentin, Fred et moi devons prendre une décision : faut-il aller à la douche en sortant du bain froid pour avoir des abdos bien fermes mais en prenant en compte l’effet qu’à l’eau froide sur le corps masculin? Ou bien sortir de l’eau chaude? Décision au combien difficile..

Vient le temps ensuite d’un petit tarot au café du coin où, pendant une heure, Fred et moi avons sorti les télescopes tellement nous étions « observateurs ». Je crois que pour ma part, en une heure de jeu, je n’ai eu qu’un bout en cumulant toutes les parties et maximum 5 atouts par jeu…donc dur dur…

Nous rentrons pas trop tard au camping afin d’avoir le temps de faire un feu et de manger des brochettes avec des S’mores en dessert. Le principe des S’mores est simple. Dans le paquet on trouve des crackers, des tablettes de chocolat et des marshmallows. On prend un cracker, on le coupe en deux, on pose un quart de la tablette de chocolat sur une des moitiés et un marshmallow fondu sur l’autre et hop on se fait un sandwich!!

Très drôle Elo….

On finit la soirée à parler de tout et de rien le temps que le feu s’éteigne…

Vendredi 9 Août

La météo s’annonce capricieuse aujourd’hui surtout dans l’après-midi. Nous prévoyons donc de passer l’après midi dans un bar à Jasper et de juste faire une petite balade pour la matinée.

Nous choisissons la randonnée de « la vallée des 5 lacs » qui est parfaite pour nous aujourd’hui. Elle fait 4,6km et le départ est à 10 min de notre camping.

Nous ne regrettons pas notre choix. Le parcours, un peu monotone au début, se dévoile de fort belle manière une fois que nous voyons le premier lac (qui s’appelle le « cinquième lac »). Les 5 lacs sont tous plus verts les uns que les autres et les montagnes en arrière plan renforcent la magie des lieux.

Oh mon dieu..

De retour à Jasper, nous retournons dans notre petit bar le « Whistle Stop Pub » pour se poser un peu. Par chance, le coin canapé fauteuil est libre! On commande à boire et à manger et évidemment, nous passons une bonne partie de l’après midi à jouer au tarot..(Fred était encore l’observateur principal de la partie. Il a l’air d’y prendre goût).

Chose étrange et en contradiction avec ce que nous avions prévu, il fait un temps magnifique dehors. Malheureusement, le timing est trop juste pour s’engager dans une nouvelle randonnée. On décide donc de revenir pas trop tard au camping et de repayer un permis pour faire un feu de camp sur notre emplacement.

Nous faisons cependant un petit détour vers le légendaire lac Beauvert dont Fred nous parle depuis 5 jours. Et bien, ça valait pas vraiment le détour. Désolé Fred il est nul ton lac. 😉

Fred qui voulait quand même sa photo devant le lac Beauvert

Et là, une fois de retour, au moment où nous ouvrons la porte de la voiture pour sortir, nous entendons le premier coup de tonnerre. On se dit que ce sera surement passager et nous allumons quand même le feu..La pluie commence à tomber..doucement…tout doucement..ça va aller ça va passer vite..mais non pas du tout. La pluie qui s’accélère nous oblige à retourner à la voiture et à aller faire à manger dans un abri à l’autre bout du camping. En quittant notre emplacement, nous voyons notre feu rendre ses dernières forces dans sa bataille contre la pluie. Celle-ci ne s’arrêtera plus, nous resterons dans l’abri pour le reste de la soirée.

Nous allumons le poêle en même temps que nous mangeons et nous entamons une partie de tarot. L’abri commence à se remplir et quand on voit un groupe de français qui vient d’arriver et qui vient de monter sa tente sous le déluge, on se dit qu’on a quand même de la chance.

Nous mangeons nos restes de S’mores avec le réchaud plutôt qu’avec un feu de bois ce qui est quand même moins sexy qu’on se le dise.

#tristesse

Mais finalement, on se rend compte que, quelque soit le temps, on a juste besoin d’un bon jeu de carte et d’une bande de pote pour être heureux dans la vie.

Et c’est de retour à notre emplacement sous le déluge, lorsqu’on se rend compte qu’une coupure d’électricité nous prive d’eau courante et de toilette, que je me dis que ma dernière phrase devrait plutôt être : « on a juste besoin d’un bon jeu de carte, d’une bande de pote, de toilette, d’eau chaude, d’un robinet pour faire la vaisselle et d’un toit pour être heureux dans la vie ».

Samedi 10 Août

Levé matinal ce matin. Nous avons 5h de route pour revenir à Calgary car oui, une étape du voyage s’achève. Fred et Quentin nous quittent aujourd’hui. L’un reprend l’avion pour Toronto quand l’autre reste un peu à Calgary pour voir une amie avant de rejoindre le pays du matin calme. Pour nous, le voyage continue.

Ranger les tentes trempées et s’apercevoir que les toilettes sont toujours fermées n’est pas très réjouissant, mais finalement nous quittons le camping à l’heure prévue.

Nous faisons quand même une halte dans un café une cinquantaine de kilomètres plus loin (pas de toilette depuis 12h quand même) et nous poursuivons notre route.

Le temps laisse vraiment perplexe pour la suite. On a l’impression que la Terre entière est recouverte d’une immense couche nuageuse qui démarre à 50m du sol. Du coup, le spectacle inoubliable que nous avions eu à l’aller sur la route des glaciers s’avère beaucoup moins grandiose cette fois-ci. Deux éclaircies sauvent un peu le voyage : une sur un immense glacier qui nous avait déjà impressionné à l’aller et l’autre sur la Castle Mountain qui semble flotter sur les nuages dans un remake du film « le Château dans le ciel ».

Une petite éclaircie sur la route

Une fois à Calgary, nous déposons Fred à son hôtel. Nous le revoyons dans un mois en Corée du Sud donc ça va! Merci d’avoir fait l’effort de venir mon pote et à dans un mois!!!

Nous passons récupérer notre voiture de location, amenons Quentin rendre la sienne avant de le déposer à l’aéroport. Salut mon pote! Merci d’être venu et j’espère qu’on attendra pas 3 ans avant de se revoir cette fois-ci.

2h30 de route plus tard nous arrivons à notre camping au Parc National de Yoho (en Colombie Britannique alors que Banff et Jasper sont en Alberta) et là attention c’est parti pour un combo de mauvaises nouvelles..À l’accueil du camping nous consultons la météo qui prévoit 6 jours de pluie (donc jusqu’à notre départ vers Vancouver en gros), on nous dit que les douches sont inutilisables et impossible d’en trouver d’autres à moins d’une heure de route, et au moment où nous sortons la tente pour la monter, la pluie commence à tomber…

Je crois qu’après « on est pépère à Jasper », le titre du prochain article sera « il fait pas beau à Yoho »…

2 commentaires sur “On est pépères à Jasper (Rocky Mountains)

Ajouter un commentaire

  1. Coucou de Clermont. On espère que M. Météo s’est trompé et que vous aurez un peu de soleil et de ciel bleu. Vous avez en tout cas bien profité de ce temps avec Quentin et Fred et ça a dû être bien chouette de vous retrouver. En tout cas, toujours autant de plaisir à vous lire et à partager ces beaux paysages. On vous aime.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :