Le Fjord Du Saguenay (Québec)

Samedi 29 Juin

On prend notre temps ce matin (Arnaud se lève tôt pour regarder stacraft ^^) puis direction Tadoussac pour voir des baleines. Mais le temps est trop brumeux et on ne voit rien du tout…on attend jusqu’à midi pour voir si le ciel se lève mais non… On reprend donc le traversier vers l’autre rive du Fjord Saguenay direction l’Anse St Jean. On arrive assez tard, juste le temps de faire une petite balade le long de la rivière St Jean et de s’adonner à notre nouvelle passion : se baigner dans la rivière !!

L’Anse St-Jean nous offre notre premier point de vue sur le fjord, que nous apprécierons à sa juste valeur les jours suivants. On profite tout de même de la sérénité de ce charmant petit port en buvant un café en terrasse.

Après quelques courses, nous trouvons sur l’appli Park4Night où nous allons passer la nuit : une halte municipale à Rivière Eternité avec toutes les commodités (ville 10km au nord de l’Anse St Jean).

Malheureusement, l’endroit est infesté de moustiques! Ce qui rend le moment du repas du soir un peu moins agréable…

La nuit dans le Van va s’avérer être une lutte sans merci pour la suprématie des lieux.

Ils sont partout! Vous savez ce qu’on dit sur les moustiques : quand y en a un ça va! C’est quand y en a plusieurs que ça pose problème.

Prêt pour la bataille!!

On commence par en tuer une dizaine en se disant « et bien y en avait plein! »…Quels fous nous étions. A chaque fois qu’on en tuait un supplémentaire on se disait « ha ca devait être le dernier »…et puis 5 secondes plus tard… « Bzzzzz » (c’est le bruit d’un moustique, immersion totale garantie).

Quel bonheur incomparable ça doit être de tuer son dernier moustique…de ne plus entendre ce bruit après un simple « Clap » des mains..

Nous avons été contraints d’opter pour une solution radicale…

Dimanche 30 Juin

La journée commence comme la précédente avait terminé : en tuant des moustiques!!

On va vers un endroit moins infesté pour déjeuner et ensuite direction l’Anse St Jean pour faire le sentier de la montagne blanche (13,8 km, 540m déniv). L’aller se fait sous un ciel bien bleu et la vue en haut est vraiment chouette. On prend le temps de manger au sommet où nous voyons des nuages pas très jojo qui arrivent. Du coup on ne traine pas non plus trop.

Petite méditation
Les nuages pas jojo dont je vous parlais

Et bien grand bien nous en a pris car le retour se fait sous la pluie et l’orage.

Nous sommes de retour vers 15h : direction le camping de l’Anse St Jean qui accepte gentiment de nous faire profiter de leurs installations pour prendre une douche.

Puis on se pose tranquillou dans un café pour jouer un peu aux cartes.

On peut apercevoir les ravages de la nuit précédente…

Nous passons la soirée à l’Anse de la Tabatière (point de vue sur le Fjord Saguenay accessible en voiture) où cela commence moyennement bien, moustiques et vent nous empêchant de faire à manger sereinement, nous nous résignons à manger dans le Van (un peu triste sachant la vue qu’on a dehors).

Mais après manger et 100 mètres de marche, la vue est sublime. Il y a en effet un petit spot avec un banc pour admirer le coucher de soleil. Lorsque nous arrivons, le banc est déjà occupé par 4 potes Québecois qui nous proposent de les rejoindre. Encore 1h avant que le soleil ne se couche et, miracle, les moustiques ont l’air d’être rentrés chez eux également.. L’endroit se transforme donc en petit lieu magique où nous rigolons bien avec nos 4 copaings qui nous apprennent :

– Que la fêtes du Canada ils s’en foutent (seule compte la fête « nationale » du Québec)

– Que les français prononcent très mal « Tabarnak »

– Qu’il y aura moins de moustiques en Juillet

– Qu’il pleut de manière « exceptionnelle » en ce moment (ha cool merci….)

– Qu’on va bien kiffer le reste de notre voyage

Et surtout, qu’il faut bien attendre la fin du coucher de soleil pour profiter de la « Rosée Hour » si importante! Chose qu’apparemment peu de gens savaient car le reste des personnes présentes est parti avant. On finit donc la soirée tous les 6 et profitons pleinement de cette « Rosée Hour »…

Vers 21h20 nous quittons l’Anse de la Tabatière et cherchons un endroit pour dormir.. en se disant que ces petits moments sont vraiment ceux qui nous font autant aimer les voyages…

Le début de la « Rosée Hour »

Lundi 1er Juillet

C’est la fête « internationale » du Canada!! COCORICOOOO!!

Okay non on s’en fout complet.

Ce matin, direction la Baie Eternité (on continue de remonter le Fjord du Saguenay) pour faire une excursion en kayak (forcément guidée ce qui est dommage nous aurions préféré louer des kayaks et partir seuls). Nous réservons le tour de 13h30 pour 3 heures.

Le guide vient nous chercher à l’heure prévue, nous donne des petites consignes pour tenir sa pagaie, et hop on est parti sur l’eau.

Nous avons bien choisi notre endroit pour faire du kayak car la Baie Eternité est entouré des deux plus grosses falaises du Fjord : le cap Trinité et le cap Eternité tous les deux à 350m. Ce qui rend le paysage vraiment impressionnant. Le guide est vraiment très sympa et prend le temps de nous raconter des petites histoires comme la fois où il a du remorquer une cliente, quand il a vu un cougar (apparemment le seul de la région à en avoir vu un!!) ou encore quand une championne canadienne de cyclisme s’est fait tuer par un ours en un coup de patte ! (moins marrant ça…).

Le seul petit bémol de ce tour c’est que les moustiques ne nous ont pas laché. Après 3 heures nous retournons sur la terre ferme comme prévu et nous constatons les dégâts : ils ne m’ont pas loupé!! Elodie a été plus tranquille mais elle avait déjà tellement de boutons qu’ils n’ont pas trouvé de place pour piquer.

Vous allez dire que je parle trop de moustiques mais là vraiment je pense que la photo parle d’elle même.

Après 3h de kayak…

Une fois le kayak terminé nous partons faire une petite balade dans le même coin de 4km histoire de se dégourdir les jambes.

Nous reprenons la voiture vers 18h direction la ville de Saguenay à 1h de route. Nous arrivons relativement tard (19h30), le kayak nous a fatigué, on conclut donc cette super journée au resto !

Nous trouvons un petit pub comme on aime pas loin de là où on s’est garé et on se régale d’un petit burger.

Le soir on rentre au van juste à temps pour voir le feux d’artifice de la ville qui célèbre la fête nationale.

Mardi 2 Juillet

Aujourd’hui direction le lac St Jean et Alma la plus grande ville autour du lac. Nous nous arrêtons à Equinox Adventure pour louer des vélos pour la journée afin de faire un petit tour du lac (le tour complet fait 256km nous en ferons donc qu’une petite partie ^^).

Le mec a l’accueil est très sympa et nous fait essayer les vélos. Nous en trouvons à notre gout et hop on est parti. L’objectif de la journée : Métabetchouan-Lac-à-la-Croix et sa plage à environ 35km.

Seulement, au bout de 3/4 km, je me sens déjà fatigué et je vois Elodie s’éloigner de plus en plus sans pouvoir la rattraper. Comment est-ce possible? Moi le crossfiteur semi-professionnel roi de l’assaut bike, je me sens fatigué au bout de 4km de vélo incapable de rattraper Elodie?!

Après 5 bonnes minutes à galérer, Elodie décide de s’arrêter car elle me voit complètement à la rue. Lorsque qu’enfin j’arrive à son niveau je lui dis « franchement je suis super fatigué déjà la journée va être longue »

« Bah ouais mais t’as vu ta roue arrière? Elle est crevée! »

« HAAAAAAAAAAAAA je comprends mieux … Mon honneur est sauf!!! »…

Du coup c’est le moment idéal pour refaire du Stop après le succès de la dernière fois!

Et là coup de chance la première voiture s’arrête et la conductrice accepte gentiment de me ramener à la location de vélo pendant qu’Elodie m’attendra avec les deux vélos..

Le mec de la location m’accompagne ensuite retrouver Elodie et commence à changer la chambre à air de ma roue… et là au moment de gonfler le pneu…le gonfleur ne marche pas.

Ça roule beaucoup moins bien comme ça

Bon bah c’est reparti pour un aller retour avec cette fois un nouveau vélo tout beau tout neuf.

Nous sommes donc repartis et nous avons un retard d’une heure à peu près. Cependant, l’objectif reste le même. La piste cyclable est vraiment très bien aménagé et nous offre de temps en temps de très jolis points de vue. Nous sommes parfois obligé de rouler sur les routes avec les voitures mais la bande cyclable est suffisamment large et les voitures font attention.

Vers 14h, c’est la grande récompense! La plage de Métabetchouan s’offre à nous.

C’est donc parti pour une séance de baignade/bronzette pendant deux heures environ avant de repartir.

Le repos du guerrier

Le retour se fait plus vite que l’aller malgré la pluie qui est arrivée sans prévenir.

On prend quand même le temps de faire une petite halte au retour

À 18h on rend les vélos, 70 km dans les pattes, et le sourire jusqu’aux oreilles ! Cette super journée se finit comme souvent sur un parking ^^

Mercredi 3 Juillet

Nous prenons la voiture de bon matin vers le parc national de la Pointe-Taillon. Un tout petit parc de 90 km2 apparemment très sympa et avec une plage sur le lac Saint Jean

En arrivant c’est un peu la désillusion : il n’y a pas de sentier de randonnée pédestre (contrairement à ce que laissait penser le guide du routard) mais une uniquement piste cyclable de 45km. Du coup tant pis nous marcherons en compagnie des vélos…

Petit balade de 2h30 (14km) en longeant la plage en forêt. Ce n’est pas magnifique mais le fait d’être dehors avec une petite brise fraiche et de voir le lac est très agréable.

Nous revenons vers 13h à notre point de départ et nous glandons un peu sur la plage.

Ce soir nous dormons à Sainte Rose du Nord.

Demain nous quittons le Fjord après 5 jours à vadrouiller. Le prochain rendez-vous est la côte Nord du Saint Laurent où nous espérons bien voir des baleines !

3 commentaires sur “Le Fjord Du Saguenay (Québec)

Ajouter un commentaire

  1. Que d’aventures les enfants !! Les crèmes françaises ne sont pas efficaces contres les moustiques québecois ??? Tabarnak !!
    Bonne suite de périple le long du St Laurent. On espère que vous verrez enfin les baleines, nom d’un cachalot !!

    J'aime

  2. Les moustiques canadiens sont apparemment très affectueux avec vous. Comme d’habitude ici ils le sont un peu plus avec moi qu’avec papa. J’ai tué mon premier moustique-tigre ! Grâce à vous nous voyageons pépère sans prendre l’avion. Merci de nous faire partager vos aventures. On attend la suite et on n’oublie pas le 7 juillet.
    Bisous.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :